Rachat de crédits

De plus en plus de particuliers se laissent tenter par le rachat de crédit, qui semble être une solution pour optimiser son budget lorsque l’on s’est engagé sur plusieurs emprunts.

Mais concrètement, comment fonctionne un rachat de crédit? Qui peut en bénéficier? Quels en sont les avantages? Quels sont les pièges à éviter? Si ce sont autant de questions qui vous intéressent, vous pouvez trouver ici des réponses.

Qu’est-ce qu’un rachat de crédit et pourquoi en faire un?

Le rachat de crédit consiste simplement à regrouper tous les emprunts d’un ménage en un seul prêt à taux réduit. Ainsi, un établissement bancaire va racheter les crédits dudit ménage auprès de ses divers créanciers.

Ainsi, le ménage peut regrouper ses crédits à la consommation s’il en possède plusieurs, mais aussi ses crédits à la consommation et son emprunt immobilier. Le créancier unique devient alors l’établissement bancaire, qui propose à son débiteur de rembourser sur des mensualités moins élevées.

Cela permet donc de soulager des ménages qui rencontrent des difficultés financières ponctuelles ou plus structurelles, mais aussi qui font face à de simples problèmes de trésorerie. La réduction des mensualités s’explique soit par un allongement de la durée de l’emprunt, soit par l’application d’un taux moins élevé (de l’ordre de 4% généralement pour un rachat de crédit).

Quoiqu’il en soit, les particuliers bénéficiaires de ce type de rachat de crédit peuvent « souffler un peu » budgétairement, ce qui leur permettra par la suite de vivre plus confortablement ou d’épargner pour un nouveau projet. A savoir: tout comme pour un emprunt classique, vous pouvez opter pour un taux révisable.

Qui peut bénéficier d’un rachat de crédit?

Ce type d’opération s’adresse bien sûr à tous particulier qui a contracté plusieurs prêts (au moins deux) et qui souhaite alléger ses mensualités.

Plusieurs cas de figures peuvent se présenter, selon votre situation, et vous pouvez opter pour le regroupement de crédit pour différentes raisons.
Par exemple, le rachat de crédit peut s’avérer être une bonne idée si vous avez besoin d’un peu plus d’argent disponible au cours du mois.

En effet, les fins de mois peuvent parfois être difficiles; réduire les mensualités est alors la solution idéale pour retrouver un peu plus de flexibilité et pouvoir disposer d’un budget un peu plus confortable en fin de mois, à consacrer à vos besoins, vos loisirs ou votre épargne pour un nouveau projet.

Autre exemple: vous avez un nouveau projet pour lequel vous souhaitez contracter un emprunt, mais pour cela vous avez besoin de régler des mensualités moins importantes sur les prêts déjà contractés.

Dans ce cas, le rachat de crédit peut s’avérer une bonne idée: cela vous permettrait de réduire votre taux d’endettement, autrement un élément essentiel que regardent les banques ou les établissements d’emprunt avant d’autoriser la construction d’un nouveau crédit à la consommation ou d’un nouveau prêt immobilier.

Une fois votre taux d’endettement réduit grâce à une réduction des mensualités et une baisse des taux, les établissements bancaires auront la garantie que votre budget pourra supporter un nouvel emprunt et accepteront de financer votre projet. Vous bénéficierez ainsi d’un nouvel élan de trésorerie, qui vous permettra de financer un voyage, l’achat d’une voiture, des travaux, … ou alors un achat immobilier.
Enfin, en cas de difficultés financières passagères ou plus ancrées dans le temps, le rachat de crédit est bien souvent la solution optimale.

L’arrivée à la retraite, les nouveaux frais engagés par une naissance ou encore malheureusement les accidents de la vie, sont autant d’évènements qui peuvent bousculer l’équilibre financier d’un budget pourtant viable à l’origine. Les revenus baissent et il est parfois difficile de faire face aux mensualités sans se retrouver extrêmement démuni à la fin du mois.

C’est qu’une trop grande partie du budget est engloutie par le remboursement des prêts et qu’il faut réduire les mensualités. Le rachat de crédit par un établissement bancaire est la solution toute trouvée pour retrouver une certaine sérénité financière.

Comment mener à bien un rachat de crédit?

Avant tout, il est important de savoir ce qui nous conviendrait le mieux, et pour cela, il est nécessaire de définir son projet, c’est à dire de déterminer tel est l’objectif du rachat de crédit.

Cela peut être: réduire les mensualités, faire des économies en baissant le taux, faciliter la gestion de mes différents crédits, obtenir un nouvel emprunt pour un nouveau projet, etc. A savoir : si le rachat de crédit ressemble sur de nombreux points à un crédit classique, il y a quelques spécificités qu’il faut avoir à l’esprit.

Ainsi, les démarches à effectuer différent légèrement. Quoiqu’il en soit, il est important, en matière de rachat de crédit comme sur beaucoup de points, de faire jouer la concurrence.

Avant de monter votre dossier chez un établissement bancaire, n’hésitez pas en effet à vous adresser à de nombreux organismes afin de savoir lequel vous propose le plan le plus intéressant en fonction de vos besoins.

C’est avec différentes informations que vous devez vous présenter devant l’établissement bancaire, qui vous aidera alors à faire le tri parmi les offres qu’ils proposent afin que vous trouviez ce qui vous convient le mieux.

Vous pouvez également faire appel à un courtier qui vous aidera à trouver l’offre la plus économique et la plus adaptée. Il vous permettra d’avoir un aperçu clair et rapide de toutes les offres, puisqu’il s’agit d’un professionnel qui est spécialiste de la question.

Que dit la législation en terme de rachat de crédit?

Comme tout consommateur, vous avez des droits et des devoirs qu’il faut avoir en tête lorsque vous vous lancez dans une opération de rachat de crédit. A titre d’exemple, la loi protège le débiteur afin de limiter son surendettement ou encore d’encadrer les intermédiaires en opération de banques.

Le débiteur est également libre de choisir à sa convenance son assurance de prêt grâce à la loi Lagarde, qui a vu le jour en France suite à la crise des supprimes en 2008.

Cette loi a également introduit un délai de réflexion pour les rachats de crédits hypothécaires dont la part du crédit immobilier représente plus de 60% du montant racheté, ou encore elle a allégé le délai de rétraction à 14 jours, chose importante à savoir.

Afin d’optimiser les relations avec votre banquier, nouveau créancier, n’oubliez pas qu’il y a un certain formalisme à respecter. Cela vous permettra de mieux vous faire entendre mais également de disposer matière opposable afin de vous défendre en cas de contentieux qui finirait par être tranché devant la justice.

Pour vous conformer à ce formalisme, utilisez des lettres types (remboursement anticipé report d’échéances, demande d’échéancier…) telles que vous pourrez les trouver sur internet. N’oubliez pas que par être valables, ces lettres doivent être envoyées par courrier recommandé avec accusé de réception.

Vous devez également y joindre une copie de votre contrat de regroupement de crédit et une photocopie de votre pièce d’identité.

Si vous êtes à présent convaincus que le rachat de crédit est ce qu’il convient de faire pour optimiser votre budget, vous pouvez vous lancer dans une telle opération.

N’oubliez pas que cette opération reste un crédit, et qu’à ce titre il vous engage et doit être remboursé dans son intégralité.