Comment affûter un couteau ?

Un bon couteau est avant tout un couteau bien aiguisé. D’ailleurs, affûter une lame varie et offre plusieurs options. En effet une lame émoussée demande  plus d’efforts et coupe mal les aliments. D’ailleurs, la coutellerie dépend souvent de la qualité du couteau autant que de l’entretien régulier de celui-ci ainsi que de l’affûtage de la lame. Ainsi, l’utilisation fréquente d’un bon aiguiseur est nécessaire pour préserver le tranchant de votre lame.

Par ailleurs, le travail avec des outils tranchants, notamment des couteaux, nécessite de placer vos doigts sur le manche et non sur la lame.

Affûter un couteau avec une pierre à aiguiser

Pour aiguiser un couteau avec une pierre à affûter, il est important de choisir le type de pierres.

Pierre naturelle d’affûtage

Premièrement, la pierre naturelle peut être à eau, ou à huile. D’ailleurs, une pierre à huile peut aussi être utilisée à l’eau. Toutefois, l’utilisation à l’huile ne peut changer en utilisation à l’eau, sauf avec un nettoyage préalable grâce à un solvant adéquat.

Pierre synthétique pour aiguiser

En second lieu, la pierre artificielle ou de synthèse s’utilise pour l’affûtage des aciers plus durs. En effet, elle s’utilise sèche ou légèrement huilée.

Aiguisage de couteau avec une pierre

Ainsi, vous devez commencer par plonger la pierre dans l’eau pendant 10 minutes. Puis, il suffit de tourner la lame de façon régulière du manche vers la pointe dans un seul sens. Ensuite, vous devez répéter la même opération sur l’autre côté de la lame. Ainsi, vous devez glisser la lame suivant une ligne, de la même manière pour couper une fine tranche de saucisson. Enfin, vous devez répéter la même action sur l’autre côté de la lame. Par ailleurs, si la pierre devient sèche, il faut la remouiller.

D’une autre part, l’affûtage avec une pierre est particulièrement adapté au couteau de chasse comme les couteaux de poche ou les couteaux pliants.

Affûter un couteau avec un fusil à aiguiser

L’affutage couteau avec un fusil est particulièrement adapté aux couteaux de cuisine. En effet, il demande plus de technicité que l’affûtage avec une pierre à aiguiser.

D’ailleurs, l’aiguisage de la lame entière nécessite de garder un angle de 15 ° ou 20 ° de la manche jusqu’à la pointe. Par ailleurs, la vitesse de ce mouvement n’impacte pas sa qualité.

Tout d’abord, vous devez bien choisir comment tenir le fusil, de manière à le pointer vers le bas ou le placer sur une surface plate. En effet, le plus important est de conserver le bon angle. D’ailleurs, les couteaux européens, comme les couteaux Laguiole, nécessitent un angle de 15 °, alors que les couteaux japonais requièrent un angle de 10 °.

Ensuite, il suffit de glisser la lame du couteau de haut en bas, tout le long du fusil, avec une petite pression et en dessinant un léger arc.

Puis, vous devez répéter cette action sur le dos du fusil pour aiguiser l’autre côté du couteau. Ainsi, vous devez répéter cette opération une dizaine de fois, en alternant les deux côtés de la lame.

Enfin, il suffit de nettoyer votre couteau avec un chiffon et le tester pour vérifier le tranchant de la lame.

Les couteaux en céramique : un aiguisage professionnel

Les couteaux céramiques gardent leur tranchant affûté pendant des années. Toutefois, le réaffûtage d’une lame céramique requiert l’utilisation d’un affûteur en diamant. Aussi, vous pouvez faire appel aux compétences d’un affûteur professionnel, ou retourner votre couteau au fabricant pour l’aiguisage.