Quel acier pour un couteau ?

En coutellerie, il existe plusieurs types d’acier. D’ailleurs, chaque type possède des propriétés propres à lui. Mais lequel choisir pour un couteau ? La réponse dépend de 2 facteurs importants : les éléments importants et la fonction préalable du couteau.

Typologie d’acier pour la coutellerie

Tout d’abord, le type du métal détermine les qualités de celui-ci. En effet, le pourcentage des composants lui confère certaines caractéristiques et pas d’autres.

  • Acier carbone : se compose de fer pur et de carbone, comme les couteaux japonais
  • Acier inoxydable : alliage de carbone, chrome, Molybdène, Vanadium

D’ailleurs, les couteaux Opinel et les couteaux Laguiole proposent ces 2 types.

Acier au carbone

La lame carbone se compose de fer pur en cristaux parmi lesquels sont dispersés des grains de carbone. D’ailleurs, celui-ci se classe en 3 catégories.

  • Acier doux
  • Acier à moyenne teneur en carbone
  • Acier à forte teneur en carbone

Effectivement, la teneur en carbone confère à la lame la qualité de résistance et un certain niveau de performance. Ainsi, l’acier au carbone se trouve plus fin et moins dur que celui inoxydable.

Par ailleurs, le tranchant de la lame au carbone est plus conséquent. De même, l’opération d’aiguisage est plus facile en raison de sa structure fine. En effet, ce phénomène s’explique par le durcissement du métal lors du traitement thermique, qui est favorisé par la teneur en carbone. Cette dureté va en pair avec la fragilité de la lame. De plus, le couteau au carbone est sensible à la corrosion et aux environnements humides.

Acier inoxydable ou inox

En chimie, le fer s’oxyde au contact de l’air de l’humidité. Toutefois, l’apport d’une grande qualité de carbone permet à ce matériau de résister à la corrosion. Ainsi, 16 % de carbone (Cr) permet de fabriquer l’inox.

D’ailleurs, le mélange du métal à teneur de carbone avec d’autres métaux comme le chrome, le molybdène et vanadium permet d’améliorer la résistance à la corrosion.

Ainsi, les lames inoxydable se distinguent par leur résistance à la corrosion, mais aussi par un tranchant moins efficace. En effet, la teneur en carbone et en chrome affecte négativement la finesse et la régularité du tranchant.

Finalement, la lame inox nécessite moins d’entretien que la lame carbone.

Les éléments importants de l’acier d’une lame de couteau

Premièrement, l’acier est un alliage de plusieurs éléments. D’ailleurs, ces éléments déterminent les différentes propriétés de celui-là. En effet, la possibilité d’amélioration de ce matériau dépend de ces éléments.

Par ailleurs, il se caractérise principalement par :

  • La capacité de conservation du tranchant
  • La robustesse
  • La résistance à la corrosion
  • La facilité d’aiguisage

L’aiguisage de la lame en coutellerie

Les caractéristiques d’aiguisage se basent sur les duretés et les applications du couteau.

  • Facilité à aiguiser grâce à toutes les méthodes d’aiguisage
  • Possibilité d’aiguisage nécessitant des connaissances, des techniques et du matériel appropriés
  • Nécessité d’utilisation des pierres à aiguiser diamant ou une machine à aiguiser

La résistance à la corrosion

Généralement, la résistance à la corrosion d’un métal dépend de sa composition.

  • Acier carbone : très tranchant et résistant aux chocs mais non résistant à la corrosion
  • Acier à outils : sensible à la rouille, aux sels et aux acides (de fruits) à cause du peu de carbone
  • Acier résistant à la corrosion
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *